L’hypothèse formulée par un chercheur américain est que la taille du nid aurait un impact sur l’infestation des colonies par le varroa. En d’autres termes, plus la ruche aurait une petite taille, moins elle serait infestée par l’acarien.

Vers l’article de butine.info

SeeleyLitLunch5-8

Thomas Seeley, spécialiste des abeilles et chercheur à la Cornell University

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Après avoir saisi vos critères de recherche, veuillez presser ENTER pour débuter la recherche...