apiservice : Les abeilles ont besoin de sources de nourriture supplémentaires

Durant la période pré-printanière et au début de l’été, il y a généralement pénurie de nourriture pour les abeilles.
Outre les personnes privées, les professionnels des domaines horticoles, forestiers et agricoles, de l’entretien des routes et des alentours de bâtiments peuvent – déjà avec un petit investissement – faire beaucoup de bien à ces pollinisatrices.
Une offre en miellée riche en nectar et en pollen peut contribuer grandement au bien-être des abeilles.

Vers le communiqué de presse et plus d’informations (ensemencement d’une prairie mellifère et liste des valeurs pour pollen et nectar)


(Photo: higgledygarden.com)

À nous les jardiniers pour remédier au manque de pollen !

Les abeilles mellifères sont tributaires d’une offre diversifiée en pollens, surtout en période pré-printanière, dès la mi-février.
Les propriétaires de jardin peuvent y contribuer en plantant des fleurs et des espèces ligneuses riches en pollen telles que saule, noisetier et cornouiller, ou des plantes à floraison précoce comme le crocus ou la perce-neige, indique apiservice.

Terre&Nature, 21.1.2016

Post-scriptum à la fin du mois de janvier 2016 :

En raison des températures supérieures à la norme, la végétation accuse entre 17 et 56 jours d’avance !
En raison de la douceur, les chatons des noisetiers ont continué leur floraison, déjà entamée en décembre. MétéoSuisse parle d’une phase précoce à très précoce, les plantes ayant une avance entre 17 et 56 jours par rapport à la moyenne.

La Liberté, 30.1.2016

(Photos : Ruedi Ritter)

Image2 Image4 Image5

Après avoir saisi vos critères de recherche, veuillez presser ENTER pour débuter la recherche...