Assemblée des délégués FFA/VFB : Moins de miel, mais plus d’apiculteurs

Lors de leur assemblée des délégués les apiculteurs fribourgeois ont jeté un regard en arrière sur une année 2018 chaude et sèche mais avec une récolte de miel plutôt modeste.

L’article dans les Freiburger Nachrichten:

Weniger Honig, aber mehr Imker

Die Freiburger Imker blickten an ihrer Delegiertenversammlung auf ein Jahr zurück, in dem ein heisser und trockener Sommer eine eher bescheidene Sommerernte brachte.

«Heiss, trocken, wenig Honig» – mit diesen Worten fasste der Präsident des Verbands Freiburgischer Bienenzüchter, Serge Jemmely, vorgestern an der Delegiertenversammlung in Grandsivaz das vergangene Jahr zusammen. Die Imker seien laut Jemmely in grossem Ausmass vom Wetter abhängig. Auch würden sich die oft milden Herbstmonate günstig auf die Entwicklung der Varroamilbe auswirken. Laut dem Honig-Obmann Arnold Chassot ist die Blütenhonigernte im Frühjahr gut ausgefallen. Die Sommerernte sei hingegen schwach gewesen. Knapp 14 000 Kilogramm Honig seien letztes Jahr mit dem goldenen Honig-Qualitätssiegel ausgezeichnet worden; im Vorjahr seien es rund 18 500 Kilogramm gewesen. Der kantonale Bieneninspektor Yves ­Jacquet teilte in seinem Bericht mit, dass es letztes Jahr im Sense- und Seebezirk drei Fälle von Sauerbrut gegeben habe. Dazu kamen zwei Fälle von Faulbrut im Saanebezirk. «Insgesamt mussten 14 Völker vernichtet werden», so Jacquet.

Buckfast-Züchter zufrieden

Die Belegstationen der Buckfast-Biene, welche sich in der Region Moléson-Dent-de-Lys befinden, wurden 2018 von der Sauerbrut verschont. Der Buckfast-Züchter Marius Schneuwly zeigte sich in seinem Jahresbericht zufrieden mit den Zuchterfolgen. «Wir konnten an der Dent de Lys über 1700 und beim Moléson 400 Königinnen produzieren», sagte er. Die Züchter der Mellifera-Biene hatten letztes Jahr weniger Glück. In mehreren Belegsta­tionen gab es Sauerbrut, so dass es im Moment schwierig ist, das grosse Interesse an dieser Bienenrasse zu befriedigen. Alexandre Gumy, welcher über die Aktivitäten der Carnica-Züchter berichtete, bedauerte, dass die Greyerzer Belegstation im Klein-Mung-Tal letztes Jahr an Beliebtheit eingebüsst habe. «Da wir von den Imkern nun ein amtliches Gesundheitszeugnis verlangen müssen, damit sie ihre Begattungseinheiten bringen dürfen, ist die Belegsta­tion für Imker anderer Kantone unattraktiv geworden», so Gumy. «Im Jahr 2017 wurden 1603 Begattungskästchen in den Kleinen Mung gebracht, 2018 bloss noch 727», so Gumy. «Diese Zahlen sprechen für sich.» Obwohl die Zahl der Bienenvölker zurückgeht – im Jahr 2018 waren es noch 9677 und somit 175 weniger als im Vorjahr – gibt es immer mehr Imker. 2018 waren es 14 mehr als im Vorjahr. Die 836 Freiburger Imker kann man laut Jemmely in drei Typen einteilen: den Berufsimker, den Hobbyimker und den einfachen Bienenfreund.

Cordula Blanc

FFA-Assemblée des délégués le 9.2.2019 à Grandsivaz

L’assemblée des délégués 2019 de la Fédération Fribourgeoise d’Apiculture aura lieu le samedi 9 février 2019 à 13h30 au Relais du Marronnier à Grandsivaz. Ce sera la Broyarde qui recevra cette année les délégués des sections fribourgeoises.

Vers 15h, il y aura une conférence publique qui est ouverte à toute personne intéressée :

Aline Troxler, Dr. med. vet. à l’Institut pour la santé de l’abeille de l’Université de Berne, nous présentera son travail de recherche intitulé L’énigme des pertes de colonies – l’accusé : les néonicotinoïdes.

Ordre du jour 2019

FFA_DV2018_PV_complet

Assemblée des délégués 2018 au Crêt

L’assemblée des délégués de la Fédération Fribourgeoise d’Apiculture aura lieu le samedi 17 février 2018 à 13h30 à l’Hôtel de la Croix Fédérale, 1611 Le Crêt.

Vers 15h, il y aura une conférence publique de Pierre-Alain Kurth, conseiller régional pour la Suisse romande du Service Sanitaire Apicole SSA d’apiservice.

Ordre du jour 2018

PV AD 2017 à Vuippens


La Croix Fédérale est située face à l’imposante église du Crêt.

Assemblée des délégués 2017 à Vuippens

Le temps file et nous nous approchons déjà de la prochaine assemblée des délégués.

Elle aura lieu le samedi 18 février 2017 à 13h30 à l’Hôtel de Ville à Vuippens.

Vers 15h suivra une conférence de MM. Guy Rouiller et Karl Ruprecht, vice-président et président de l’Association Suisse de l’Abeille Buckfast, sur l’abeille Buckfast et son organisation en Suisse et dans le canton de Fribourg.

Convocation AD 2017

Ordre du jour AD 2017

AD16- FFA- PV Assemblée des Délégués 2016
AD16-A – FFA-Rapport du président 2015
AD16-B – FFA-Rapport des 8 sociétés 2015
AD16-C – FFA-Rapport station Petit Mont 2015
AD16-D – FFA-Rapport vulgarisation 2015
AD16-E – FFA-Rapport commission technique 2015
AD16-F – FFA-Rapport contrôle du miel 2015
AD16-G – FFA-Rapport de l’inspectorat 2015


Le château de Vuippens

L’assemblée des délégués 2016 dans la presse

Le canton soutient la relève apicole (Terre & Nature, 25.2.2016)

Forte de 730 membres actifs, la Fédération Fribourgeoise d’Apiculture voit les cours qu’elle propose aux apiculteurs débutants rencontrer un large succès.
Dispensés sur deux années consécutives, ils comptabilisent en moyenne 60 participants. Et l’effectif est en hausse: “Cette année, 65 personnes se sont inscrites. J’ai dû refuser du monde”, a indiqué le responsable cantonal de la formation apicole, Philippe Barras, lors des assises annuelles de la fédération, note La Liberté.

Les novices sont toujours plus nombreux à vouloir se former, La Liberté, 22.2.2016

Cent ans et toujours le vent en poupe, La Gruyère, 23.2.2016

DSCN1591

Assemblée des délégués 2016 à Bulle

Le temps passe, et nous nous approchons déjà de la prochaine assemblée des délégués.

Elle aura lieu le samedi 20 février 2016 à 13h30 à l’Hôtel de Ville à Bulle dans la salle des sociétés au rez-de-chaussée.

Vers 15h, une conférence sera donnée par Madame Anne-Gabrielle Wust Saucy, cheffe de section Biotechnologie de Office fédéral de l’environnement (OFEV). Elle nous parlera des organismes génétiquement modifiés (OGM) et produits phytosanitaires.

BAFU

Wust_Saucy_Anne-Gabrielle_BAFU

Convocation
Ordre du jour 2016
PV 2015

Post-scriptum : Cultures d’OGM interdites

Le canton de Genève interdit la culture d’organismes génétiquement modifiés. D’autres cantons, comme Fribourg, Neuchâtel et le Jura, ont également interdit les OGM dans leur agriculture. Ce vote lance un appel fort à Berne pour une interdiction des OGM au niveau national où un moratoire court jusqu’en 2017, mais qui pourrait être prolongé jusqu’en 2021 le temps de préciser le cadre légal régissant les OGM.

La Liberté, 30.1.2016

Après avoir saisi vos critères de recherche, veuillez presser ENTER pour débuter la recherche...