apiservice : Surveiller les trous de vol !

En raison d’une trop forte infestation de varroas lors du début de l’hivernage, certains apiculteurs ont déjà perdu des colonies.

Veuillez s.v.p. surveiller les trous de vol de vos ruches dès que les abeilles se remettent à voler.
Si une colonie reste inactive, ouvrez la ruche et vérifiez que les abeilles sont effectivement mortes. Si cela se confirme, fermez immédiatement les trous de vol concernés afin d’éviter du pillage.
Pour être certain que vos colonies sont sujettes à une trop forte infestation de varroas, le SSA recommande la méthode de lavage des abeilles mortes (voir aide-mémoire 1.5.3. Méthode de lavage).

 
(Photo : imkerei-boehm.de)

apiservice : Pertes de colonies en raison d’une surcharge de varroas

Ces derniers jours, le Service sanitaire apicole a reçu quelques appels d’apiculteurs très préoccupés d’avoir perdu une grande partie de leurs colonies (soit les abeilles étaient mortes par terre, soit elles avaient quitté la ruche). Presque tous les apiculteurs concernés ont dit soupçonner une possible intoxication aux pesticides. L’analyse effectuée chez nous des échantillons d’abeilles reçus a toutefois identifié une autre source : le varroa. Au moyen de la méthode de lavage, nous avons à chaque fois constaté une infestation élevée et létale de varroas.

Si vous deviez être contactés par des apicultrices ou apiculteurs pour les aider dans le cas de pertes d’abeilles, veuillez s.v.p. les rendre attentifs à notre aide-mémoire 1.5.3 relatif à la méthode de lavage d’abeilles mortes (www.apiservice.ch/varroaF). Tout un chacun peut ainsi vérifier lui/elle-même si une forte infestation de varroas est la cause de la mort des colonies. Nous sommes évidemment aussi à disposition pour tout renseignement complémentaire via la hotline 0800 274 274.

 Anja Ebener
directrice d’apiservice


(Photo : abeille-et-nature.com)

apiservice : Nouveaux aides-mémoire

Sur notre site Web, il y a de nouveaux aides-mémoire.
Sous
www.apiservice.ch/aidememoire, nous avons récemment mis en ligne les feuilles d’info pratiques suivantes :

2.8. Varroase
4.2. Nourrissement
4.3. Hivernage
4.4. Renouvellement de cadres

En relation avec la formation de jeunes colonies, vous pouvez télécharger sous www.apiservice.ch/varroaF deux nouveaux aides-mémoire:

1.4.5. Nucléus de mi-journée
1.4.6. Essaims naturels

Nous nous tenons volontiers à votre disposition pour toute question.

Anja Ebener
directrice d’apiservice

apiservice : C’est le moment pour le traitement à l’acide formique !

Après la récolte de miel, au plus tard à fin juillet, il est temps d’entreprendre le premier traitement estival à l’acide formique.

Des aide-mémoire pour la réalisation peuvent être téléchargés sur www.apiservice.ch/varroaF.

Le Service sanitaire apicole vous conseille via la hotline 0800 274 274 (lundi à vendredi, 8h à 16h30) ou par courriel à info@apiservice.ch.

apiservice : Contrôlez maintenant les provisions !

En raison du mauvais temps persistant, les abeilles ne parviennent pas à récolter suffisamment de nourriture. Contrôlez donc l’état des provisions et soyez particulièrement attentifs aux jeunes colonies. Une colonie doit pouvoir compter en tout temps sur des réserves de 5 kg. Si cela n’était pas le cas, nourrissez avec du candi.

apiservice : Nouveaux aide-mémoires et rapports

Il y a actuellement beaucoup de nouveautés sur notre site Web.
Sous
www.apiservice.ch/aidememoire, nous avons récemment téléchargé les aide-mémoires pratiques suivants :

2.1. Loque américaine
2.2. Loque européenne
2.4. Couvain calcifié
2.6. Fausse teigne

3.1.2. Intoxications d’abeilles
3.3. Eviter les pertes de fauchage (feuille d’info pour agriculteurs)

4.6.1. Reproduction de reines dans la ruche Mini Plus
4.6.2. Reproduction de reines dans la ruche Laurenz

Vous trouverez en outre également en ligne le nouveau rapport Santé des abeilles en Suisse
ainsi que les rapports d’activité
Service sanitaire apicole et Elevage.

Nous nous tenons volontiers à votre disposition pour toute question.
Anja Ebener, directrice apiservice

bewerbungsfoto_anja-6162

apiservice : Faucher – une action potentiellement mortelle pour les abeilles

Dans les cas extrêmes, faucher une prairie avec beaucoup de fleurs attrayantes pour les abeilles peut tuer jusqu’à 90’000 abeilles mellifères par hectare. Si le paysan tient compte de certains aspects du fauchage, il diminue sensiblement ces pertes ou peut même les éviter totalement.

Communiqué de presse intégral

Vers l’aide-mémoire “Eviter les pertes de fauchage

Image1

(Photo : Ruedi Ritter)

apiservice : Nettoyage et assainissement efficace et simple

Désormais, apicultrices et apiculteurs peuvent emprunter auprès du Service sanitaire apicole la nouvelle cuve de lavage manuel. Elle se prête parfaitement au nettoyage minutieux de tout le matériel apicole (ruches et petit matériel), ainsi que pour l’assainissement en cas d’épizootie.

Le set de lavage se compose de la cuve de lavage (avec couvercle et élément de lavage amovible pour petit matériel), d’un brûleur à gaz et du matériel de protection. Il peut être pris en charge par l’emprunteur à Liebefeld ou livré via Cargo Domicile.
Contribution aux frais de CHF 50.- par journée d’intervention.

Veuillez réserver la cuve dès que possible auprès de Jürg Glanzmann (téléphone 058 463 82 20, e-mail juerg.glanzmann@apiservice.ch).

apiservice : Les néonicotinoïdes sont les principaux responsables d’intoxications d’abeilles

Les produits phytosanitaires de la catégorie des néonicotinoïdes sont les causes les plus fréquentes d’intoxication d’abeilles en Suisse. La plupart des dégâts sont causés par une mauvaise utilisation. L’année dernière, 17 suspicions d’intoxications au total ont été annoncées au Service sanitaire apicole. Pour 10 d’entre elles, il a pu être prouvé que des pesticides étaient responsables de la mort des abeilles.

Communiqué de presse intégral

Terre & Nature, 17.3.2016, entretien avec Benjamin Dainat du SSA/apiservice :

B. Dainat_Terrenature 3.2016

apiservice : Pour réduction de varroas, introduire les cadres à mâles assez tôt !

Étant donné que cette année, le développement des colonies est déjà très avancé, il est recommandé d’introduire également les cadres à mâles plus tôt dans les ruches. Le moment idéal pour cela est la période de pleine floraison du saule marsault, c.-à-d. quand les chatons sont jaunes.
Selon le système de ruche, on peut introduire des cadres entiers, des demi-cadres ou des cadres  subdivisés dans les colonies. En vue de la réduction de varroas, le couvain operculé de mâles devrait être extrait deux à trois fois, respectivement découpé.
Vous entravez ainsi le plus tôt possible le développement de varroas.

Vers l’aide-mémoire : Découpe du couvain de mâles

Saule marsault en fleur :

RTEmagicC_salweide_dillier.jpg

Après avoir saisi vos critères de recherche, veuillez presser ENTER pour débuter la recherche...