SAR : Notre nouveau site internet est en ligne !

La SAR a le plaisir de vous présenter son tout nouveau site internet http://abeilles.ch.

Le projet de plateforme commune entre apisuisse, apiservice et les trois associations apicoles SAR, BienenSchweiz et STA est enfin réalisé. Toutes les informations apicoles importantes sont maintenant regroupées sur un seul site. Cette plateforme nous permet de vous offrir un site plus moderne, attrayant et dynamique !

Vous y trouverez l’actualité apicole en Suisse, les coordonnées des personnes de contact pour tous les sujets apicoles spécifiques, les informations d’apisuisse et apiservice, un onglet dédié aux consommateurs et apiculteurs labellisés (swisshoney.ch), une boutique pour vos fournitures apicoles, de nombreux documents, et une foule d’autres informations.

Nous nous réjouissons de partager ce nouveau moyen de communication avec vous. Vos suggestions et commentaires constructifs sont les bienvenus, n’hésitez pas à nous écrire à l’adresse administration@abeilles.ch.

Nous vous souhaitons une bonne découverte et beaucoup de plaisir sur le site abeilles.ch.


Vente de timbres
La mise en place de nouveaux documents didactiques tels que le site internet  requièrent des investissements financiers. La SAR propose dès cette année la vente de timbres, timbre à 1.- majoré de 50 centimes,  dont le bénéfice est attribué à un fond pour la mise en place de dossiers didactiques et pédagogiques.

Chacun et chacune à la possibilité de s’investir pour l’apiculture en faisant de la publicité auprès de ses voisins, collègues de travail, entreprises ou collectivité publique afin de collecter des commandes de timbres. Toutes les explications se trouvent dans la revue d’octobre.

Vers le bon de commande pour les timbres

On compte sur vous !

Aude Steiner
Société Romande d’Apiculture
Assistante administrative
administration@abeilles.ch
www.abeilles.ch

Logo-signature_grand

Le rapport d’activité de la Sanima pour 2017 vient de sortir

L’Établissement d’assurance des animaux de rente du Canton de Fribourg vient de publier les chiffres pour l’année 2017.

Lors du recensement 832 apiculteurs avec 9’852 colonies ont été comptés. Ils ont payé la somme de 30’899.90 francs en primes d’assurance en 2017. Pour ceux qui s’y intéressent, en annexe du rapport il y a les résultats du recensement 2017 listés par commune et par district.

En 2017, 11  cas  de  loque  européenne  (33 colonies) et  un  cas  de  loque américaine (2 colonies) ont été détectés. Les zones ont été mises sous séquestre et les 35 colonies touchées indemnisées. Tous les séquestres ont pu être levés en automne 2017.
5’274 francs en indemnités (90% de la valeur estimative des animaux) ont été versés aux détenteurs touchés.
Les frais inspecteurs des rucher étaient de 60’753.35 francs.

La situation financière de l’assurance des abeilles se présente avec un minus de 11’394.99 francs au 31 décembre 2017 avec des fonds de réserve de 153’004.37 francs.

Dernière année pour l’aide au démarrage cantonal

La mesure de soutenir spécialement les débutants en apiculture a rencontré un bon succès. Dès lors, il semble qu’il est possible de renoncer à cette aide à l’avenir afin de se concentrer sur de nouvelles mesures.

Le programme cantonal aide aux démarrage pour débutants en apiculture arrive donc à sa fin. Il est encore possible pour les diplômés cantonals du cours de base de déposer leur demande jusqu’au 31.8.2019.

Vers le règlement et les conditions

Aide au démarrage cantonal : Envoyer une copie du passeport MAINTENANT !

Toutes les personnes qui participent au programme cantonal de l’aide au démarrage en apiculture dans la première, deuxième ou troisième année sont priées d’envoyer maintenant une copie de leur passeport. Cette “confirmation de formations” prouve qu’ils ont suivi en 2018 les deux cours de formation requis dans le règlement, afin de recevoir la prochaine tranche financière du canton vers la fin de l’année.

Photocopie ou e-mail (recto et verso à cause du nom!) à Geneviève Gillon, Chemin de la Chaussy 6, 1553 Châtonnaye oder genegillon@bluewin.ch

IMG_20181120_0001_NEW

IMG_20181120_0002_NEW

«Aujourd’hui, la nature n’est plus en mesure de jouer son rôle»

Quand les insectes battent de l’aile, c’est tout l’écosystème qui est en danger.
Pour Alexandre Aebi, professeur de biologie et d’ethnologie à l’Université de Neuchâtel, expert en agroécologie et apiculteur à ses heures perdues, nous courons au désastre, à moins de changer rapidement notre manière de cultiver et d’appréhender notre environnement.

Vers l’article dans Migros Magazine 47/2018

apiservice: Attention aux varroas!

Le Service sanitaire apicole (SSA) reçoit de plus en plus d’appels d’apiculteurs inquiets parce qu’ils constatent une chute naturelle très élevée dans une partie de leurs colonies. Si maintenant, en novembre, plus de 10 varroas par jour tombent sur le fond de la ruche, cela menace l’ensemble de la colonie. Celles et ceux qui n’agissent pas en conséquence risquent de perdre les colonies touchées.

L’équipe du SSA conseille volontiers les personnes concernées sur la meilleure procédure à suivre dans leur cas particulier (téléphone 0800 274 274 274). Nous nous tenons volontiers à votre disposition pour de plus amples renseignements.

Celles et ceux qui n’ont pas déjà vérifié en octobre la chute naturelle d’acariens au sein de leurs colonies, seraient très avisé/es de le faire maintenant.

Anja Ebener
Directrice d’apiservice
Schwarzenburgstrasse 161, 3003 Bern
T 058 463 82 13
M 079 940 21 39
anja.ebener@apiservice.ch
www.apiservice.ch




(Photo: die-honigmacher.de)

Rucher de Grangeneuve : Pesées du mois d’août

Ci-dessous les observations pour la période du 8 août au 6 septembre 2018:

Ruche Burki, balance manuelle, reine Carnica 2016
Augmentation: 2.3 kg
Diminution: -1.8 kg
Différence période: 0.5 kg
Différence total :  2.1 kg

Ruche Dadant, balance électronique, reine Carnica 2017
(Internet – http://www.bienen.ch/de/services/waagvoelker.html)
Augmentation: 2.7 kg
Diminution: -4.3 kg
Différence période: -1.6 kg
Différence total :  6.0 kg

Actuellement le deuxième traitement est en place. Il y a énormément de varroa dans notre rucher, il a aussi fallu beaucoup nourrir nos colonies. Les températures en août ont été plus chaudes de 1,9 degré par rapport à la moyenne. Nos butineuses trouvent du nectar sur le trèfle blanc dans les prairies mais les conditions restent sèchent malgré les précipitations qui ont atteint le 80% de la moyenne pluriannuelle en août.

Le bilan apicole de cette année est moyen, bon pour la première récolte et médiocre pour le miel de forêt.

La récolte des poires et des pommes bat son plein. L’année est légèrement plus précoce que la moyenne. Les rendement et la qualité des fruits sont excellents !

Dominique RUGGLI, Responsable arboriculture Institut agricole de l’État de Fribourg
dominique.ruggli@fr.ch


(Photo: rustica.fr)

– Annulé pour cause de pas assez d’inscriptions – La Semaine du Goût : Brunch apicole à Courtepin le dimanche 23.9.2018

Dans le cadre de la Semaine du Goût du 13 au 23 septembre 2018 la Fédération Fribourgeoise d’Apiculture FFA et la société d’apiculture du Lac français organisent un petit-déjeuner consacré au miel avec de succulents produits de la région (miel, jambon au miel, pain, tresses, fromage, crêpes etc.).

Dimanche 23 septembre, 9-12h
Restaurant L’Oasis Micarna (Optigal) à Courtepin
Réservation indispensable : 079/637 10 51 (heures de bureau)
Prix : Adultes : 35.-; Enfants jusqu’à 16 ans : 2.- par année

Animations pour les enfants, vente de miel.

Brunch suivi par une belle promenade sur le Chemin des abeilles, un parcours didactique de Courtepin à Misery-Courtion proposé par la société d’apiculture du Lac français. Il y aura des apiculteurs sur le parcours pour répondre à vos questions.

Vers le petit film sur le Chemin des abeilles à Courtepin

« Grangeneuve côté jardin » – avec les apiculteurs !

Lors de la manifestation « Grangeneuve côté jardin », le site de Posieux ouvre ses portes les 14, 15 et 16 septembre 2018 et offre à un large public l’occasion de découvrir les métiers et formations de l’horticulture sous toutes ses facettes.

Si la journée du 14 septembre et réservée aux professionnels, les samedi 15 et dimanche 16 septembre 2018 seront des journées dédiées à tous, tant aux amateurs d’horticulture et de jardinage qu’aux familles et enfants.

Lors de ce week-end, plusieurs animations et stands d’information seront mis en place, notamment un stand « Miel et abeilles », en partenariat avec la Fédération Fribourgeoise des Apiculteurs – FFA, qui prévoit des animations apicoles pour petits et grands, une dégustation et la vente de miel, organisés par Olivier Pittet et Eric Dorthe.

C’est avec grand plaisir que nous invitons tous les apiculteurs de votre société à venir nous rendre visite à Grangeneuve les 15 et 16 septembre afin de découvrir nos nombreuses présentations et activités mises en place à cette occasion.

Flyer avec programme et plan

Rucher de Grangeneuve : Pesées du mois de juillet

Ci-dessous les observations pour la période du 28 juin au 7 août 2018:

Ruche Burki, balance manuelle, reine Carnica 2016
Augmentation: 2.6 kg
Diminution: -7.3 kg
Différence période: -4.7 kg
Différence total : 1.6 kg
Extrait le 9.7.: env. 6 kg

Ruche Dadant, balance électronique, reine Carnica 2017
(Internet – http://www.bienen.ch/de/services/waagvoelker.html)
Augmentation: 6.8 kg
Diminution: -5.4 kg
Différence période: 1.4 kg
Différence total :  7.6 kg
Extrait le 9.7. : 0 kg

Le premier traitement contre le varroa a été fait le 9 juillet, la chute du varroa a été  importante sur certaines ruches. Durant pratiquement 1 mois, il y a eu très peu de ponte et pas de développement des colonies. L’activité à l’intérieur de la ruche dépend des apports extérieurs (pollen, nectar) et on ne peut pas « tricher ». Actuellement la ponte est repartie, suivant les emplacement, on observe une miellée de sapin. Il est primordial de toujours avoir un point d’eau propre à proximité de chaque rucher, ceci est encore plus important lors des fortes chaleurs de l’été.

La deuxième récolte a été faible, la ruche Burki a donné environ 6 kg et la Dadant n’a pas eu de miel.

Actuellement les premières pommes Gravensteiner et Galmac et les Poires à Botzi AOP arrivent à maturité. Cette année la récolte en pommes et poires est prometteuse !

Dominique RUGGLI, Responsable arboriculture Institut agricole de l’État de Fribourg
dominique.ruggli@fr.ch


(Photo: terroir-fribourg.ch)

Sauver des abeilles sauvages

Faire quelque chose pour la biodiversité et la pollinisation durable?
Pas besoin d’être apiculteur, un hôtel pour héberger des abeilles sauvages suffit pour accueillir des abeilles maçonnes sur son balcon ou dans son jardin. C’est l’occasion d’observer des butineuses de près tout en sauvant des espèces sans le risque de se faire piquer et la contrainte de l’apiculteur de traiter régulièrement contre le varroa. Le nichoir pour insectes est un premier pas mais il faut aussi créer des habitats appropriés et y mettre les plantes qui vont avec.

Vers l’article dans Migros-Magazine

Construire un nichoir pour abeilles sauvages

apiservice : Information concernant le concept varroa d’Andermatt BioVet

Andermatt BioVet a récemment fait parvenir à ses clients son propre concept varroa – qui, sur certains points importants, va à l’encontre du concept varroa du SSA et du CRA.
Le concept varroa développé par le SSA est basé sur le concept varroa alternatif testé intensivement par le CRA – qui tient compte des dernières découvertes scientifiques et expérimentations pratiques. Il se différencie nettement sur certains points de la procédure recommandée par BioVet. Le SSA et le CRA se distancient clairement du concept de traitement varroa d’Andermatt BioVet.
Les recommandations du SSA/CRA restent en vigueur telles quelles. Le concept varroa du SSA, avec les aide-mémoire pratiques y relatifs, est accessible en tout temps à tous les apiculteurs sur www.apiservice.ch/varroaF. Il constitue également l’élément central du test pratique du concept d’exploitation actuellement en cours.

Nous considérons les recommandations suivantes d’Andermatt BioVet particulièrement problématiques concernant les points suivants :

Printemps – pas de délai d‘attente

Thymovar au lieu d’acide formique pour le traitement estival

Traitement MAQS entre mars et juin

Printemps – pas de délai d’attente
Étant donné que les acides sont solubles dans l’eau et qu’ils peuvent pénétrer dans la nourriture pour animaux, le SSA et le CRA déconseillent d’installer des hausses sans délai d’attente. Les points suivants correspondent au fait :

En nourrissant les jeunes colonies, la nourriture existante est stockée dans les hausses. Cela contrevient à la loi sur les denrées alimentaires, art. 76 Définition du miel.

En vaporisant de l’acide oxalique sur les abeilles, il peut se combiner avec la nourriture et lors du transport de cette dernière, il peut aussi pénétrer dans le miel.

Les tests effectués par le CRA montrent que le miel récolté après un traitement à l’acide oxalique au printemps contient plus de résidus de cet acide que ceux des colonies non traitées.

Thymovar au lieu d’acide formique pour le traitement estival
Les médicaments vétérinaires contenant du thymol ne sont recommandés par le SSA et le CRA que pour les colonies faiblement infestées par le varroa (moins de 5 acariens par jour). L’effet sur les populations fortement infestées est insuffisant et pas assez rapide. L’expérience ayant montré que seule une petite proportion d’apiculteurs relève régulièrement le nombre d’acariens morts, une conversion systématique des traitements estivaux au bénéfice d’un produit à base de thymol ne peut pas être recommandée. L’enquête sur les pertes hivernales des quatre dernières années montre que les pertes sont plus élevées parmi les colonies traitées au thymol que celles traitées à l’acide formique en été.

C’est pourquoi, le SSA et le CRA recommandent clairement deux traitements à l’acide formique (avec Formivar ou MAQS) en été. Comme alternative au premier traitement à l’acide formique, le concept varroa scientifiquement fondé prévoit la création d’une phase sans couvain (arrêt de ponte ou méthode du rayon-piège). Toutefois, le deuxième traitement à l’acide formique doit être maintenu dans tous les cas.

Traitement MAQS entre mars et juin
Dans sa brochure «Santé apicole 2018», Andermatt BioVet recommande de traiter de mars à juin des colonies fortement infestées par le varroa à l’aide de MAQS. Mais le SSA et le CRA recommandent d’effectuer un traitement d’urgence en mai et juin (en renouvelant les cadres, puis en traitant à l’acide oxalique). D’expérience, les colonies menacées ne peuvent être sauvées que de cette façon. De plus, un traitement à l’acide formique au printemps comporte le risque de résidus importants d’acide dans le miel, qui peut conduire à du miel non commercialisable.

Nous nous tenons volontiers à votre disposition pour toute question.

Anja Ebener
directrice d’apiservice
Schwarzenburgstrasse 161, 3003 Bern
T 058 463 82 13
M 079 940 21 39
anja.ebener@apiservice.ch
www.apiservice.ch

Rucher-école de Grangeneuve : Pesées du mois de juin

Ci-dessous les observations pour la période du 8 juin au 27 juin 2018:

Ruche Burki, balance manuelle, reine Carnica 2016:
Augmentation: 2.8 kg
Diminution: 2.1 kg
Différence période: 0.7 kg
Différence total :  5.1 kg

Ruche Dadant, balance électronique, reine Carnica 2017:
(Internet – http://www.bienen.ch/de/services/waagvoelker.html)
Augmentation: 4.2 kg
Diminution: 3.9 kg
Différence période: 0.3 kg
Différence total :  6.2 kg

Durant le mois de juin, une très faible progression du poids a été enregistrée sur nos deux balances. Après les précipitations du 11 et 12 juin, nous avions espoir d’une reprise, puis  plus aucune pluie n’est tombée et un temps sec avec de la bise s’est installé. Depuis nos colonies ne rapportent plus de miel, les prévisions météo pour les prochains jours indiquent une augmentation des températures. Nous avons dû nourrir les colonies les plus faibles. Les abeilles rapportent toujours du pollen et les bourdons sont encore bien présents. La deuxième récolte sera très faible, à moins d’une surprise avec les pucerons en juillet!

Actuellement les muriers et les tilleuls fleurissent sans rapporter grand-chose. A Grangeneuve, nous sommes au milieu de la récolte des cerises, les quantités et la qualité sont excellentes cette année.

Dominique RUGGLI, Responsable arboriculture Institut agricole de l’État de Fribourg
dominique.ruggli@fr.ch


(Photo: Waugsberg)

Cours formation des conseillers apicoles SAR 2018-2019

Comme il est important de garantir le renouvellement des conseillers apicoles sortants et de garantir une formation de qualité pour les apiculteurs fribourgeois, nous cherchons des apiculteurs confirmés qui seraient prêts à faire le cours de formation et par la suite de donner des cours dans leur district et le canton. Les inscriptions des personnes intéressées doivent se faire via le président de leur section.

Programme formation des conseillers apicoles SAR 2018-2019

Critères pour le choix des candidats

Cahier des charges du conseiller apicole

Subvention cantonale pour reines d’élevage 2018

Le canton de Fribourg pratique un soutien à l’apiculture pour motiver les éleveurs à produire plus de reines et les apiculteurs à se fournir dans la région de reines de qualité. Ce projet continue en 2018 !

Ne pas oublier de renvoyer le formulaire et les fiches dûment remplis et signés pour demander la subvention cantonale pour vos reines fécondées en station A ! Ce-ci jusque fin août.

Règlement et formulaires

Frelon asiatique : Les différences avec le nôtre

Suite à plusieurs demandes ce dernier temps, ci-joint une fiche informative avec les différences les plus importantes entre le frelon asiatique (Vespa velutina) et le frelon européen (Vespa crabro).

Le frelon asiatique

Important : Le frelon asiatique est plus petit et d’aspect plus noir que le nôtre et a des “chaussettes jaunes”.


(Photo : imkerverein-frankenstein.de)

After you have typed in some text, hit ENTER to start searching...