Début juillet, lors de la floraison du tilleul, la balance mécanique montrait un apport de 1 kg par jour. Malheureusement, le temps maussade a repris ses droit et la récolte a été presque nulle.
Une pensée pour les agriculteurs qui ont aussi une saison des plus difficiles: peu de fourrage, des champs détrempés empêchant les moissons, la grêle…
Fin juillet, les traitements ont été effectués, les reines libérées, les colonies stimulées par un nourrissement assidu.
Maintenant, il faut remettre l’ouvrage sur le métier, talonner le varroa, changer des reines, mettre les vieux cadres en rive afin de préparer la prochaine saison.

Eric Dorthe
Responsable Rucher-école Grangeneuve
Institut agricole de l’État de Fribourg

Ce sont les abeilles les plus gourmandes qui deviennent reines

(Photo : futura-sciences.com)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Après avoir saisi vos critères de recherche, veuillez presser ENTER pour débuter la recherche...