Le mois de juin est passé et la balance marque le même poids.

Jolie extraction le 28 mai, avec du miel plus sec dans les cadres non operculés, que dans les cadres operculés. La disette et le froid ont eu raison des réserves des corps de ruche. Après cette période incertaine, le temps a tourné aux alentours du solstice. Certaines colonies ont essaimé jusqu’à la fin du mois.

Avec une année précoce, il faudra effectuer le 1er traitement d’été « aussi vite que possible, mais aussi lentement que nécessaire » dixit le conseiller fédéral fribourgeois.

Eric Dorthe
Responsable Rucher-école Grangeneuve
Institut agricole de l’État de Fribourg

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Après avoir saisi vos critères de recherche, veuillez presser ENTER pour débuter la recherche...