Des chercheurs de la Haute école spécialisée du nord-ouest de la Suisse (FHNW) développent un test génétique précoce visant à évaluer la santé des abeilles. Objectif: mieux comprendre et prévenir les effets des pesticides, néonicotinoïdes et autres.

Vers l’article dans La Liberté

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Après avoir saisi vos critères de recherche, veuillez presser ENTER pour débuter la recherche...