Bruxelles veut renouveler l’autorisation d’utiliser la substance herbicide, potentiellement cancérogène, pendant cinq à sept ans. Mais les eurodéputés réclament son élimination à l’horizon 2022.

Vers l’article dans La Liberté

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Après avoir saisi vos critères de recherche, veuillez presser ENTER pour débuter la recherche...