Le succès de l’apiculture chez les amateurs augmente les risques de propagation de maladies.

L’apiculture amateure a la cote en Suisse. Un peu trop peut-être. Dans certaines régions, cette activité a explosé ces dernières années, au point de poser de sérieux problèmes sanitaires: augmentation des risques de virus, bactéries et champignons nuisent aux butineuses.

Vers l’article dans La Liberté

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Après avoir saisi vos critères de recherche, veuillez presser ENTER pour débuter la recherche...