Rucher de Grangeneuve : Pesées du mois de juin

Ci-dessous les observations pour la période du 1 juin au 4 juillet 2017:

Ruche Burki, balance manuelle, reine Carnica 2016
Augmentation: 5 kg
Diminution: 2.4 kg
Différence période: 2.6 kg
Différence total :  34.3 kg
Extrait le 9.06 : 14.6 kg

Ruche Dadant, balance électronique, reine Carnica 2015
(Internet – http://www.bienen.ch/de/services/waagvoelker.html
)
Augmentation: 11.1 kg
Diminution: 2.6 kg
Différence période: 8.5 kg
Différence total :  31.1 kg (1er mai au 4 juillet !)
Extrait le 19.06 : 26 kg

Nous avons extrait le miel entre le 30 mai et le 19 juin, les conditions météo étaient  bonnes pour effectuer ces travaux.

Les poids ont augmentés de 6 kg du 10 au 14 juin, puis de 2.8 kg pendant la canicule du 21 juin. Les autres jours du mois de juin, le poids s’est maintenu voir a légèrement diminué.

Actuellement les muriers fleurissent, il y a aussi beaucoup de pucerons.

Cette année nous récoltons aucune cerise à Grangeneuve, car toute notre production a été anéantie par le gel du mois d’avril. Par contre dans les régions non affectées par le gel, les quantités et la qualité sont excellentes.

Dominique RUGGLI, Responsable arboriculture Institut agricole de l’État de Fribourg
dominique.ruggli@fr.ch


(Photo : bee-online.ch)

apisuisse : Les apiculteurs suisses ont perdu beaucoup de colonies d’abeilles cet hiver

Au cours de l’hiver, plus de 20% des colonies d’abeilles ont été perdues. A cela vient s’ajouter le fait que 10% des colonies étaient trop faibles au printemps 2017 pour se développer en colonies fortes. Les pertes de colonies de l’hiver passé ont déjà engendrées de nombreuses spéculations. Les valeurs officielles sont maintenant disponibles.

Vers le communiqué de presse d’apisuisse

Faux bourdon victime du varroa avec les ailes déformées.

Une nouvelle menace pour les abeilles : les amateurs imprudents

Le succès de l’apiculture chez les amateurs augmente les risques de propagation de maladies.

L’apiculture amateure a la cote en Suisse. Un peu trop peut-être. Dans certaines régions, cette activité a explosé ces dernières années, au point de poser de sérieux problèmes sanitaires: augmentation des risques de virus, bactéries et champignons nuisent aux butineuses.

Vers l’article dans La Liberté

Après avoir saisi vos critères de recherche, veuillez presser ENTER pour débuter la recherche...