L’assemblée des délégués 2016 dans la presse

Le canton soutient la relève apicole (Terre & Nature, 25.2.2016)

Forte de 730 membres actifs, la Fédération Fribourgeoise d’Apiculture voit les cours qu’elle propose aux apiculteurs débutants rencontrer un large succès.
Dispensés sur deux années consécutives, ils comptabilisent en moyenne 60 participants. Et l’effectif est en hausse: “Cette année, 65 personnes se sont inscrites. J’ai dû refuser du monde”, a indiqué le responsable cantonal de la formation apicole, Philippe Barras, lors des assises annuelles de la fédération, note La Liberté.

Les novices sont toujours plus nombreux à vouloir se former, La Liberté, 22.2.2016

Cent ans et toujours le vent en poupe, La Gruyère, 23.2.2016

DSCN1591

apiservice : Déjà de fortes infestations de varroa – que faire ?‏

Plusieurs régions de Suisse annoncent d’importantes infestations de varroa. En raison de l’hiver extrêmement doux, le traitement hivernal à l’acide oxalique a dû être effectué souvent lorsque les colonies entretenaient encore de petits nids à couvain. Si l’apiculteur n’a pas ôté ou détruit le couvain restant avant traitement, il doit probablement être en train de lutter contre un grand nombre d’acariens.

L’apiculteur qui, à l’heure actuelle, a constaté une importante infestation de varroa ne peut hélas pas faire grand-chose. Un traitement à l’acide oxalique n’a guère d’influence sur le couvain ayant de nouveau acquis une belle taille et il faut renoncer aux traitements répétés en raison des résidus qui en résultent.

 Le Service sanitaire apicole recommande la procédure suivante :

Quand ?

Que faire ?

Actuellement

Contrôler l’apport en nourriture et procéder à un nourrissement de secours si nécessaire (rayons nourriciers existants ou pâte de nourrissement).

Dès le mois de mars

Contrôler l’infestation naturelle d’acariens. Répéter mensuellement l’opération pour les colonies dans un état critique.

(Recensement et valeurs limites selon aide-mémoire 1.5.1. du SSA) www.apiservice.ch/varroaF

Au printemps

(lors du premier couvain operculé de mâles)

Découper le couvain de mâles 2 – 3 fois

Directement après la récolte du miel de printemps

Pour les colonies problématiques, effectuer le traitement d’urgence selon aide-mémoire 1.7.1  du SSA (ruches divisibles) ou 1.7.2. (ruches suisses). www.apiservice.ch/varroaF

Le traitement à l’acide oxalique ne détruit pas d’acariens dans le couvain operculé. Par conséquent, il n’agit de façon optimale que quand il est effectué en l’absence de couvain. Cependant, si au cours d’un hiver doux, les abeilles continuent d’entretenir du couvain, il ne faut pas renoncer au traitement. Pour que le traitement soit plus efficace, il faut préalablement ôter ou détruire le couvain.

Anja Ebener, directrice apiservice

La biodiversité mondiale evaluée

La plateforme intergouvernementale sur la biodiversité se réunira du 22 au 28 février à Kuala Lumpur, en Malaisie.
Une délégation suisse y participera. Elle a reçu comme mission de la Confédération de soutenir l’adoption de deux rapports d’évaluation élaborés par la plateforme, l’un sur la pollinisation et la production alimentaire et l’autre sur la modélisation de scénarios concernant l’évolution de la biodiversité.

Terre&Nature, 11.2.2015

Krokus weiss

(Photo: Ruedi Ritter)

Aide cantonale pour débutants en apiculture – les chiffres pour 2015

Autours de l’année 2007, une forte diminution des colonies d’abeilles avait été constatée dans le canton de Fribourg.
Pour contrecarrer ce fait, l’État de Fribourg a décidé d’accorder un soutien financier à l’apiculture. C’est ainsi, en collaboration étroite entre le Service de l’agriculture (SAgri), l’Union des paysans Fribourgeois (UPF) et la FFA que le projet « aide aux débutants en apiculture » a vu le jour en 2008.

Depuis, 168 nouveaux apiculteurs ont reçu 1’500.- chacun, réparti sur 3 ans, comme aide pour démarrer leurs colonies.
Pour bénéficier de ce soutien réservé aux citoyens fribourgeois, certaines conditions sont à respecter, dont celle d’avoir suivi le cours pour débutants qui dure pendant deux ans.

Pour 2015, ce sont 28 personnes fraîchement formées en apiculture qui ont demandé cet aide au démarrage.
Depuis le début, le projet a couté environ 200’000.- au Canton, avec une moyenne  de 30’000.- par année.

Règlement et formulaire d’inscription

d9d2cvzzxpanseopqnnj

(Photo : Philippe Lang)

Société d’apiculture de la Sarine : Invitation soirée d’hiver

Chers membres actifs et amis

Le comité vous invite à participer à une soirée de discussions et d’échange en présence de Monsieur Quentin Wauquiez qui nous présentera son exploitation de 200 colonies située dans la région du Guggisberg.
Il élève et vend des nucléus et il est membre du comité de l’ANERCEA en France (Association Nationale des Éleveurs de Reines et des Centres d’Élevages Apicoles).
Le comité vous attend nombreux le mercredi 17 février 2016 à 20h à l’Aigle Noir à Neyruz.

Vous pouvez déjà agender l’assemblée générale pour le 11 mars 2016.

PS : N’oubliez pas vos cotisations…

Image1 (2)

Eranthe d’hiver

(Photo : Ruedi Ritter)

Cours pour contrôleurs du miel 2016

Le prochain cours pour les contrôleurs du miel se déroulera le samedi 5 mars 2016 à Grangeneuve.

Il sera focalisé sur le sujet de la cire (cycle de la cire et résidus dans la cire) et se terminera avec la visite de l’atelier de gaufrage Buchs à Eclépens.

Ce cours compte pour l’obtention du certificat de contrôleur d’exploitation.
Les personnes intéressées peuvent s’inscrire jusqu’au 14 février auprès de Mme Sonia Burri-Schmassmann, responsable du miel SAR, sonia.burri@burri-p.ch.

Plus d’informations et programme : Revue SAR N°1-2/2016, pg. 20

Bees-on-Honeycomb[1]

Après avoir saisi vos critères de recherche, veuillez presser ENTER pour débuter la recherche...